Le programmateur

Lorsqu’on achète un microcontôleur, sa mémoire est généralement vide. Même si on lui fournit une alimentation de 5V, il ne peut rien faire si on ne lui donne pas un programme à exécuter.

Le programmateur (« programmer » in English, alors que « programmeur » en français est la personne qui écrit le programme) est un petit appareil électronique qui va recevoir le programme que vous aurez préparé sur l’ordinateur et l’injecter à l’Atmega en respectant le protocole de communication qui a été prévu par Atmel. Il se branche donc entre le PC et le microcontrôleur.

Types de programmateurs: Certains programmateurs sont très simples et se contentent d’adapter les tensions d’un port de sortie du PC (port parallèle ou port série) pour les rendre compatibles avec le µC.

Si votre ordinateur comporte un port parallèle, vous pouvez vous fabriquer le programmateur très simple proposé par Christian Tavernier sur son site. Cependant, les ports parallèles sont devenus rares sur les PC modernes.

Si vous disposez d’un port série, il y a également un petit programmateur facile à réaliser soi-même, dont vous trouverez la description sur cette page.

Mais les ports série ont également tendance à disparaître et bien souvent, les ordinateurs portables ne disposent plus que de ports USB. Heureusement, il existe également des programmateurs qui se branchent sur un port USB. Le programmateur USB préconisé par Atmel est l’AVRISP MKII mais il coûte dans les 30 dollars, sans compter les frais d’envoi. Heureusement, il existe des alternatives tout aussi efficaces et plus douces pour le porte-monnaie. L’un des programmateurs les plus connu porte le nom exotique de USBasp. Il est simple à construire soi-même et est proposé par ce site. Néanmoins, il ne serait pas judicieux de construire soi-même ce programmateur si on ne possède pas déjà un autre programmateur. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce programmateur comporte lui-même un Atmega8 qui doit être programmé et qu’il ne peut pas se programmer lui-même.

La solution est donc d’acheter un USBasp tout fait. Rassurez-vous, le prix est très abordable. Ebay, ma source intarissable, en a des centaines à vendre et, si vous suivez mes conseils de recherche, vous en trouverez pour moins de 4 €, frais d’envoi compris. C’est à peine plus cher que le µC qu’il contient. De plus, ce programmateur vous offre un cadeau supplémentaire: l’alimentation 5V nécessaire à votre montage. La photo ci-contre en est l’un des modèles.

A gauche, on voit le connecteur USB. L’extrémité droite montre un connecteur mâle à 10 broches. Il s’agit d’un connecteur de type « IDC »Connecteurs IDC à 10 broches. Il sont souvent vendus par 10 pièces sur eBay (demander « 10 pin IDC 2.54 »). La photo montre un connecteur mâle (noir) comme celui du programmateur et un connecteur femelle (gris).

Les flèches bleues montrent un triangle indiquant où se trouve la broche N°1. Remarquez la petite fenêtre découpée dans la face avant du connecteur mâle. Le relief du connecteur femelle vient s’emboîter dans cette fenêtre, ce qui empêche de mettre la prise à l’envers.

Il existe une alternative à l’USBasp : il s’agit d’un programmateur dont le schéma est presque identique à l’USBasp mais il est muni d’un programme qui en fait un clone de l’AVRISP MKII vendu par Atmel. Ce clone est vendu en kit à monter soi-même pour un prix beaucoup plus doux que l’AVRISP officiel. Vous pourrez le commander sur ce site. L’avantage de ce programmateur, c’est qu’il fonctionne directement à partir de l’environnement de programmation « Studio » d’Atmel.

Enfin, on ne peut passer sous silence le phénomène, que dis-je ! le raz-de-marée Arduino. Il s’agit d’une platine d’expérimentation permettant de travailler avec certains Atmega, prévue dès l’origine pour faciliter la tâche du débutant. Ces platines n’ont pas besoin d’un programmateur séparé car l’Atmega contient un petit programme permanent en mémoire, qui lui permet de dialoguer avec un ordinateur pour le chargement du programme utilisateur dans le reste de la mémoire.

Construction d’un câble de connection

Vous aurez besoin du matériel suivant: du câble en nappe, un connecteur IDC femelle, un morceau de plaque d’expérimentation à bande, 6 broches de connecteur à angle droit.

  • Procurez-vous une vingtaine de cm de câble en nappe. On peut en récupérer dans les anciens PC.
  • La bande étant trop large, séparez un groupe de 10 fils en incluant le bord marqué d’une bande rouge.
  • Insérez le câble dans la prise IDC en prenant bien soin de positionner le bord rouge du côté du triangle.
  • Serrez la prise dans un étau jusqu’à ce que les parties latérales de la prise se clipsent.: la connection est faite.
  • A l’autre extrémité du câble, séparez les conducteurs sur environ 2 cm et dénudez les fils sur 3 mm.
  • Pour des raisons de compatibilité avec le programmateur série que vous serez peut-être amené à réaliser, il va falloir sélectionner les fils et en croiser certains. La photo ci-dessous montre le brochage de l’IDC et du connecteur en ligne qui pourra s’insérer dans la « breadboard »
  • Le fil N°3 peut être coupé. Soudez les fils, à l’exception des N°4, 6, 8 et 10 correspondant à la masse (GROUND ou GND). Ces quatre fils sont théoriquement raccordés ensemble à la masse.Cependant, il est probable que votre programmateur n’en a raccordé qu’un ou deux. Pour déterminer lequel, il va falloir brancher l’USB. N’effectuez pas l’installation du driver pour le moment. Il s’agit seulement d’alimenter le programmateur. A l’aide du voltmètre, mesurez la différence de potentiel entre la piste où vous avez soudé le +5V et chacun des 4 fils qui ne sont pas encore soudés. Vous repèrerez ainsi le fil qui est réellement connecté à la masse. Débranchez l’USB, soudez ce fil à sa place et coupez les autres.
  • Il ne reste qu’à coller une étiquette pour repérer les broches.

Retour au Menu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s